AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'animalerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RJ Palladio

avatar

Messages : 355
Age : 25
Pseudo : radical

About me ••
Groupe: Humain
Relations:

MessageSujet: l'animalerie   Dim 23 Mar - 12:46


Vivre à Paris, c'est se confronter chaque jour à ses règles, ses clans et sa cruauté gratuite, composer avec ses codes, son racisme, sa violence. On vous livre ici un guide non exhaustif de la faune parisienne afin de vous donner une idée de l'âme secrète de la capitale. Votre personnage n'est bien évidemment pas obligé de rentrer dans ces cases ; il s'agit juste de vous orienter sur les pistes principales. Il y a du vrai dans les prochaines lignes, mais c'est surtout à prendre au second degré.

LE SERIAL TEUFEUR
LE FLAMBEUR DE L'OUEST
LE MINET RIVE GAUCHE
LE MODEUX
LE ROCKEUR
LE NORMCORE



LE SERIAL TEUFEUR
Vous habitez : avec votre frère ou votre soeur dans un appart' prêté par vos parents à condition que vous finissiez votre master en ingénierie culturelle démarré fin 2007, dans un 6-pièces de Belleville prêté par un copain DJ parti pour Berlin qui vous a demandé d'arroser les plantes en son absence, dans un cagibi exigu et sans toilettes à Strasbourg-Saint-Denis (au moins, c'est près du Rex) ou en banlieue. Votre situation : serveur dans un bar cool, disquaire indé, médiateur culturel au Palais de Tokyo, photographe free-lance, stagiaire quelconque ou étudiant en comm. Dans votre Ipod : Ricardo Villalobos, Bass Culture, Behzad et Amarou, Lowris, Collectif D.KO, Jef K, Radiq, Raresh, Rhadoo (beaucoup de roumains), Delano Smith, Jeff Mills. Tenue de soirée : des fringues confortables pour danser. Si vous êtes un garçon : jean APC, t-shirt Asos, bob Stussy et vos dernières sneakers toutes neuves, les 40ème de votre collection. Si vous êtes une fille : legging ou jean slim April77, top noir sexy Prada ou t-shirt oversize de label (normal, vous êtes pote avec le DJ ou les orgas), sneakers New Balance et bonnet Acapulco Gold. Pour préparer vos nuits : ça vous prend la journée ! C'est que c'est long, de se faire inscrire à l'avance sur les listes par vos copains physios, de consulter les newsletters des sites les plus pointus du moment et de caler vos étapes sur les heures de passage des DJ ! Vodka-pomme, whisky-coca, bière (et parfois champagne) au Point Ephémère, au Panic Room, au Zero Zero, au Rosa Bonheur, au BarOurqc ou Chez Carmen (le matin, vers 7h), mais le plus souvent simple before entre potes avec du gros son. Faim nocturne : si vous avez du cash, au Tambour ou au Pied de Cochon. Sinon, vous cherchez un kebab ou une crêpe jambon-merguez-fromage rue du Faubourg-Montmartre, là où elles sont grosses et grasses. Pour une mise en boîte : les soirées Concrete, les Katapult party, La Machine, le Rex Club, les Opening en tout genre, le Batofar, le Badaboum, le Zig Zag quand le line-up est bon, les 75021. Pour brancher vos amis du soir : vous regrettez les raves d'antan et le côté étriqué de la nuit parisienne comparée aux autres grandes capitales européennes, vous dissertez sur la dernière Boiler Room de Karenn, le vinyle de Ben Klock que vous venez d'acheter à 2€ sur discogs.com ou l'invasion de la poudre blanche dans les narines de certaines de vos connaissances alors que bon, vous, votre drogue, c'est le son. Vous sortez pour : la musique, bien sûr ! Mais aussi pour remonter une belle prise dans vos filets. Vous détestez : le clubbing de masse, la populace et Radio FG, qui n'est plus ce qu'elle était. Votre vice caché : vous coucher tôt le samedi soir pour arriver frais en after. Warning ! Surveillez votre taux de sérotonine : le manque de sommeil peut faire sombrer dans la dépression.

LE FLAMBEUR DE L'OUEST
Vous habitez : dans le 8è, le 9è, le 16è, au Vésinet ou à Neuilly. Votre situation : garçons : glandeur, étudiant en gestion grassement sponsorisé par papa, débutant dans un cabinet d'avocats d'affaires, agent de change, bookeur de mannequins, organisateur de soirées ou apprenti-producteur. Filles : les mêmes métiers, avec en prime mannequin dès 16 ans. Dans votre Ipod : Puff Daddy, Justice, Antoine Clamaran, Dusky, Derrick May, des remix de Josh Butler, Grems, Jay Z, Klangkarussell, Joris Delacroix, des tonnes et des tonnes de tracks pompées sur TheSoundYouNeed, Eton Messy, Perlesdemusique et Fhinq Music. Tenue de soirée : si vous êtes un garçon : jean basic Balmain, t-shirt Acne ou Levi's Vintage, montre Rolex ou Festina, boots John Cobb ou mocassins à bouts pointus Calvin Klein. Si vous êtes une fille : jean ultra slim Frame, top transparent Chloé, pull oversize en grosse maille Marc Jacobs, lunettes de soleil Oliver Peoples, collier Dinh Van, boots ou sandales Céline. Pour préparer vos nuits : inutile de perdre son temps. Le mieux est de retourner aux mêmes endroits ou d'organiser une fête dans son appartement. Une coupette de Cristal ou de Moët & Chandon, un cocktail à la vodka au Curio Parlor, au Pershing Hall, au Sir Weston, au Café Etienne Marcel, au Bar du Murano ou au bureau, pour fêter la signature d'un contrat. Faim nocturne : au Buddha Bar, au resto des Bains Douches ou à l'Alsace (c'est un peu popu, donc chouette). Pour une mise en boîte : le Baron, le Chacha Club, le Tigre, le Silencio, le Cab, le Neo, le Black Calvados, le Rex, le Showcase, les soirées avec balcon VIP. Pour brancher vos amis du soir : vous évoquez vos dernières virées soldes à Dubaï, l'invasion du textile chinois, les nouvelles lunettes Chanel, l'anorexie supposée de votre copine. Vous racontez ça en russe, en anglais ou avec les mains. Vous sortez pour : oublier votre ex, trouver un coup d'un soir à préliminairiser dans le taxi, claquer votre argent, vous faire de nouvelles connaissances qui pourront vous inviter à Ramatuelle l'été prochain. Vous détestez : faire la queue, les gauchistes, les filles en talons plats, les garçons mal coiffés qui ne vous paient pas un verre d'entrée de jeu. Votre vice caché : rentrer chez vous avec une pute ou un gigolo. Warning ! Vous nouez des relations dangereusement étroites, voire intimes, avec la mafia russe du 8e.

LE MINET RIVE GAUCHE
Vous habitez : entre la rue Saint-André-des-Arts et la rue du Bac depuis plusieurs générations. Vous ne traversez la Seine qu'en de rares occasions : pour aller voir une expo à Beaubourg, rendre visite à des copains transfuges ou sortir en boîte de temps en temps. Votre situation : étudiant en médecine ou arts, scénariste débutant, passionné des lettres ou héritier bien né. L'argent n'a jamais été un problème pour vous. Dans votre Ipod : Michel Gaubert (le DJ de Colette), The Rapture, LCD Soundsystem, Kerri Chandler, Jamie XX, Four Tet, Bambounou, Gesaffelstein, Etienne Jaumet et un best-of de Bourvil. Tenue de soirée : si vous êtes un garçon : jean slim Temps des Cerises, t-shirt Heli Slimane, mocassins pointus Schmoove. Si vous êtes une fille : tunique en soie très courte Chloé ou jean pattes d'eph K collection Kate Moss (disponible uniquement chez Colette) avec top blanc échancré Zadig & Voltaire et escarpins Atelier Mercadal. Pour préparer vos nuits : vous lisez les newsletters de clubs, surveillez Facebook, parcourez Technikart à la Palette et téléphonez à vos copains de la rive droite (au diable les préjugés). Un bon bourgogne ou champagne au Bar du Marché, au Café de la Mairie, au Montana, à la Perle et dans les bars de palaces lorsque vous passez la Seine. Faim nocturne : un tartare de saumon à la Mezzanine de l'Alcazar ou au pub Saint-Germain, éventuellement un sandwich grec rue de la Huchette si vous êtes fauché. Pour une mise en boîte : chez Castel, le Showcase, le Baron, le Truskel, le Wanderlust, les open air en tout genre. Pour brancher vos amis du soir : vous glosez sur la baisse de la cote de Castel, sur les Nouveaux Réalistes ou sur la disparition du petit commerce de bouche rue de Buci. Vous sortez pour : vous faire des relations et nouer des contacts intimes avec de jolis garçons bien nés et/ou de jolies filles pas farouches. Vous détestez : les gens qui font des fautes de français et lisent des romans de gare. Votre vice caché : rentrer en Noctilien, pour l'exotisme des rencontres (racailles bourrées et filles trop maquillées qui rient fort) ou accompagner votre petite soeur à un rallye et en profiter pour danser un rock moulinet avec elle. Warning ! Surveillez votre compte en banque, faute de quoi vous serez obligé de vous exiler dans le 11è, ou bien pire, dans le 20è !

LE MODEUX
Vous habitez : rue de Marseille, à deux pas du canal, en face de la boutique Agnès B (où vous travaillez), dans une chambre de bonne dans le Sentier (vous avez raté Esmod mais vous aimez le quartier), dans un hôtel particulier de la rue Grenelle ou dans votre atelier. Votre situation : étudiant en arts et design, pigiste mode en stage chez Elle, apprentie étalagiste chez Gucci, rédactrice en chef d'une émission sur la mode sur Paris Première ou conseillère fiscale en rupture de ban. Dans votre Ipod : LCD Soundsystem, !!!, New Order, Crystal Castles, Metronomy, Klaxons, Paul K, Disclosure, Burial, Marc Houle, Flash Cocotte Crew, Fever Ray. Tenue de soirée : si vous êtes un garçon : jean slim YSL taille basse, chemise blanche cintrée Lacoste ou t-shirt Givenchy, petite cravate de cuir marron, veste de costume bleu marine Dior avec imprimé customisé dans le dos et Nike Air Jordan 1985. Sans oublier la coupe à frange Toni&Guy. Si vous êtes une fille : microjupe argentée Vanessa Bruno sur leggings H&M s'arrêtant à mi-mollet (et non pas à la cheville, bien sûr), débardeur blanc XL estampillé "Do I know you from MySpace?", grosses lunettes de soleil Chloé légèrement teintées, tropéziennes K. Jacques, pochette Zadig & Voltaire. Pour préparer vos nuits : vous lisez WAD, Clark et Technikart, vous surveillez Facebook et les blogs mode, vous récupérez les plans soirée de la Fashion Week sur modeaparis.com. Champagne et Manhattan fizz au Fumoir, au Curio, au Café, chez Andy Wahloo, au Lou Pascalou ou au Chacha. Faim nocturne : vous ne mangez plus, ça fait grossir. Pour une mise en boîte : quelques virées au Silencio, au Chacha, au Bonheur des Dames, au Baron, au Black Calvados, aux Flash Cocottes, mais ce que vous préférez ce sont les fêtes de fin de tournage ou les soirées privées de la Fashion Week. Pour brancher vos amis du soir : vous ricanez sur la coupe de cheveux ratée d'une chargée de promo en vue ou sur la façon dont vous avez fait un croche-patte à votre ennemi de toujours dans les escaliers de l'after-party. Vous sortez pour : vous la péter avec votre look d'enfer, rouler une pelle à John Galliano et trouver un boulot en CDI. Vous détestez : les gens surpris par votre look alors qu'ils ne savent pas s'habiller. Votre vice caché : sortir en jean et baskets (version mecs), ou bien sans maquillage et en sous-vêtements Miss Helen, la marque de Monoprix (version filles). Warning ! A trop vouloir être dans le vent, on se prépare un destin de courant d'air.

LE ROCKEUR
Vous habitez : dans cette partie du 11ème plutôt popu-pépère, près de la rue de la Soif, dans un petit appart à la déco grunge aux murs recouverts de polaroïds, juste au-dessus du traditionnel bar rock peuplé de métalleux qui indique sans équivoque à l'entrée « si t'es pas tatoué, tu rentres pas ». Votre situation : étudiant en arts ou litté à la Sorbonne Nouvelle, igné son en devenir, pseudo rock-star indie et messie en herbe, leader d'un petit groupe de rock expérimental en vogue dans le milieu underground du coin, roadie et bookeur incompétent, ce qui revient à vivre de billets obtenus en petites liasses à la suite de concerts foireux, de bières bon marché, de chemises froissées et de caleçons sales. Dans votre Ipod : Tame Impala, The Dalai Lama Rama Fa Fa Fa, The Black Keys, BRMC, La Femme, Scratch Massive, Theophilus London, François Crimon, Joy Division, The View. Tenue de soirée : si vous êtes un garçon : jean noir en velours Religion ou délavé Reclaimed Vintage, t-shirt noir ras du cou American Apparel, veste en cuir chinée aux puces et boots Ben Sherman, coupe à mèche (la mèche, tu l'aimes ou tu la quittes), Rayban Wayfarer et tatouages apparents. Si vous êtes une fille : jean noir ultra skinny Warehouse, top noir court à épaules dénudées, veste en cuir chinée aux puces, plateformes de créateur, frange, lèvres rouges. Pour préparer vos nuits : vous ramassez les flyers dans les bars où vous traînez, vous suivez l'actualité des concerts de vos groupes préférés, et vous vous laissez porter par des gens plus au courant que vous, en général par vos potes qui jouent dans un bar-club miteux. Cocktails expérimentaux et bières blondes à l'International, au Tiki Lounge, à la Mécanique Ondulatoire, au Voltigeur, au Scopitone, au Curio, au Bréguet. Faim nocturne : fat burger ou pizza maison et puis sinon vous fumez douze cigarettes d'affilée en cas de dèche : ça cale toujours. Pour une mise en boîte : le Truskel, le Malibu, les Cocobeach, la Ferme du Bonheur, la Miroiterie, les Die Nacht, les Cracki party, la Machine. Pour brancher vos amis du soir : vous racontez la façon dont vous avez défoncé la chambre d'hôtel que vous partagiez avec vos potes musiciens à Londres ou vous rigolez de la fourchette que le chanteur de Naast (que vous connaissez) a plantée dans l'oeil du bassiste d'un groupe concurrent. Vous sortez pour : rencontrer vos semblables, serrer la main de Patrick Eudeline au bar, parfaire votre teint ultra pâle sous l'absence de lumière dans les caves obscures, raconter des blagues salaces et baiser des filles à la peau de soie dans des coulisses miteuses. Vous détestez : ne pas avoir de lunettes de soleil quand il fait beau, ça vous fait trop mal aux yeux. Votre vice caché : crier, boire et pisser dans la rue, puis ne pas prendre de douche le lendemain : vous êtes punk, après tout. Warning ! Fumer tue.

LE NORMCORE
Vous habitez : à Paris (ou à Nanterre) depuis que vous y faisiez vos études, mais à la base vous êtes originaire de banlieue ou de province. Vous vivez dans une résidence ou foyer étudiant un peu décrépi avec des toilettes sur le palier, chez vos parents qui vous font la guerre chaque weekend quand vous vous levez à 15h du matin, ou bien en colocation dans le Quartier Latin, avec une Espagnole et un Letton. Votre situation : jeune étranger en Erasmus, étudiant en licence de psycho à Censier ou en première année de licence d'histoire à Tolbiac... depuis trois ans. Dans votre Ipod : Disclosure, Flume, Justice, Steve Aoki, Nicolas Jaar, Klingande, les Cautionneurs, Stupeflip,  Duke Dumont, Panteros666, Mumbai Science, Fabo, Biggie. Tenue de soirée : si vous êtes un garçon : jean basic Asos, t-shirt gris Asos, sneakers. Vous restez à la mode quand même. Si vous êtes une fille : jean skinny Zara, top American Apparel et compensées Topshop. Vous ne détestez pas non plus les fripes du Marais. Pour préparer vos nuits : vous lisez A nous Paris dans le métro, les newsletters de tribudenuit.com et parisbouge.com, vous consultez les évènements Facebook et, bien sûr, vous discutez avec vos copains pendant les cours en amphi. Une Kro ou un verre de rouge au Cristal, au Crocodile, au Bombardier, au Polly Maggoo, aux Etages, au Piano Vache ou au Pantalon. Faim nocturne : un bon kebab au turc du coin, les restes du frigo de votre coloc (on s'arrangera plus tard). Pour une mise en boîte : les Disquaires, le Wanderlust, le Social Club, le Showcase, le Batofar, les soirées Erasmus du Mix ou encore le 10m2 de votre pote Clément. Pour brancher vos amis du soir : vous les soulez avec votre dernière cuite, vos partiels, l'amende que vous vous êtes prise la veille, les coffee-shop d'Amsterdam et vos plans culs sur adopteunmec.com. Vous sortez pour : profiter de la vie avant qu'il ne soit trop tard... et ne pas rentrer trop tôt dans votre piaule dégueulasse. Vous détestez : les garçons de café parisiens qui vous obligent à consommer une noisette toutes les heures pour rester attablé à leur terrasse de merde. Votre vice caché : parler en alexandrins à la Polonaise rencontrée la veille ou tenir un blog sur vos conquêtes en espérant être repéré par Frédéric Beigbeder. Warning ! Vous êtes invisible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
l'animalerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saccage à l'animalerie [Suite]
» Stock de l'animalerie
» Le Mini-jeu : Comment élever un monstre
» Recherche de petit boulot à Pré-Au-Lard.
» Les jobs d'été de nos personnages!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
de jeunes gens modernes :: jeunesse speed, rois du monde :: allongés sous le soleil, siroter le plaisir-
Sauter vers: